webleads-tracker

Une success story SATO qui dure depuis 50 ans


C'est en 1962 que Yo Sato, fondateur de SATO, invente la première étiqueteuse manuelle. Depuis maintenant 50 ans, SATO n'a cessé d'innover et de faire évoluer son modèle initial pour répondre aux évolutions qu'a connu le marquage de prix dans le secteur de la distribution et du commerce de détail.

La véritable histoire de l'étiqueteuse manuelle


La première étiqueteuse manuelle voit le jour au lendemain de la 2nde guerre mondiale avec le boom économique que connaît le Japon. Des centaines d'articles se retrouvent désormais dans les rayons et tous doivent être étiquetés d'un prix un par un. Yo Sato, constatant l'ampleur de la tâche et le temps que cela demande, s'interrogea sur un moyen d'arranger cela. C'est en regardant un jour une étiquette qu'il avait laissé dans sa poche qu'il remarqua qu'en pliant le papier support de l'étiquette, celle-ci se détachait plus facilement et plus proprement. C'est ainsi que Yo Sato s'appuya sur cette découverte pour développer une machine manuelle permettant d'appliquer les étiquettes : la première pince à étiqueter est née.