Fondé en 1940, SATO est au départ une entreprise spécialisée dans le développement, la production et la vente de machines destinées à la transformation du bambou, du rotin et du palmier. Tout au long de son histoire, la société s'est toujours efforcée de mettre au point des solutions pour optimiser les processus et la productivité. C’est en 1962, que Yo Sato, fondateur de SATO, inventa la première étiqueteuse manuelle. C’est grâce au succès fulgurant de son étiqueteuse partout dans le monde que la société est devenue un pionnier dans le domaine de l'étiquetage des prix et s'est ouvert à de nouveaux marchés. En 1964, SATO se lance dans la fabrication d'étiqueteuses manuelles, dépassant le paradigme du fabricant de machines pour jeter les bases d’un commerce de fournitures. Avec l'émergence des systèmes de point de vente (POS) dans les années 1970, SATO décide de mettre au point des nouveaux modèles d'étiqueteuses, compatibles avec la reconnaissance optique des caractères (OCR) et les codes-barres. En 1981, la société devient le premier fabricant de solutions d'étiquetage en magasin grâce à l'invention de la toute première imprimante par transfert thermique au monde pour les systèmes POS JAN/UPC/EAN.

Depuis lors, l'utilisation des codes-barres s'est élargie à la gestion des produits dans un large éventail de secteurs d'activité, dont la vente au détail, l'industrie, la logistique, la transformation alimentaire et la santé. Dans l'intervalle, l'utilisation des codes 2D, qui permettent à l'utilisateur de saisir des informations dans un espace réduit, s'est également généralisée et est devenue un moyen pratique pour les consommateurs d'obtenir des informations depuis leur téléphone portable. Depuis quelques années, la technologie RFID, qui permet de communiquer et de lire des informations par radiofréquence, suscite l'intérêt de nombreux secteurs. Cette technologie est d'ailleurs en passe de s'imposer comme l'une des principales méthodes d'authentification avancée. SATO s'est appuyé sur son expertise en solutions d'identification automatique, acquise au fil des années dans le domaine des codes-barres et des codes 2D, pour développer et commercialiser au Japon en 2003, sa première imprimante RFID. Désormais présent partout dans le monde, SATO collabore avec de nombreuses sociétés japonaises et étrangères au développement de systèmes d'identification automatique, distribués aux quatre coins de la planète.

Faites glissez vers la droite pour voir l'image en entier si besoin

Ligne du temps affichant les jalons historiques de SATO de 1940 à ce jour

Communiquer avec nous

TwitterLinkedInYouTubeFacebook